Partager :

Enchères des Hospices de Beaune

Samedi 14 novembre.

Enfin le week-end des enchères à Beaune !

Ce matin, directement après mon petit déjeuner, dans mon verre, quelques centilitres de Vosne-Romanée…aussitôt dégusté et aussitôt recraché, un Corton Languettes Grand Cru vient le remplacer…la journée s’annonce longue, il va falloir penser à manger…

Hospices Beaune vinsdesisnards

Après une courte pause déjeuner, petite ballade digestive dans les vignes aux reflets dorés.

Puis déjà 16h30 et me voici devant la maison Albert Bichot à Nuits Saint Georges. Le sourire aux lèvres, le verre à la main, je descends dans les caves aménagées pour l’occasion. Le cérémonial de la dégustation peut commencer.

Les lumières sont tamisées, le personnel souriant et professionnel, et les amateurs au rendez-vous. On joue du coude pour pouvoir accéder aux crus convoités…mais l’attente est récompensée : le Chardonnay et le Pinot noir, ici, ne déçoivent personne. Ils y sont même sublimés.

Au total, 24 vins dégustés et évidemment appréciés. Quant au Criots-Bâtard-Montrachet Grand Cru, celui-là finira dans mon gosier…tout comme le Chambertin Grand Cru…faut pas gâcher !

Deux heures plus tard, l’émail de mes dents teinté de violet et les joues rosées, je retrouve l’air vivifiant de ce début de soirée. Mais l’heure de l’apéro n’aurait-elle pas sonné ?

Dimanche 15 novembre.

Après une courte grasse matinée, direction Beaune et ses rues piétonnes animées. Malgré ce week-end endeuillé, les visiteurs sont au rendez-vous, avec pour certains, le verre autour du cou.

Le soleil d’hiver est toujours là, réchauffant les assoiffés.

En attendant l’entrée aux Hospices, je retrouve Pierre, le local, le connaisseur, l’habitué. Avec des amis, nous nous installons en terrasse. Et nous buvons un verre à la santé des Parisiens effrayés. Puis deux. Puis trois. Et pourquoi pas un quatrième ? Vivent le saucisson, le pinard et la liberté!

En résumé, voilà encore un week-end trop vite passé. Néanmoins, cette quinzième édition des enchères des Hospices de Beaune est un succès : un nouveau record de gains a été battu, Claire Chazal est toujours d’actualité et moi, en Bourgogne je reviendrai.

Vanessa